n n

Voici un tour d’horizon de quelques articles intéressants sur les méthodes publiés ces dernières semaines. Si vous voyez d’autres articles que vous aimeriez voir signalés, laissez un commentaire ci-dessous ou envoyez-moi un e-mail.

n

Dans PLoS Biology Wayne Getz présente un examen approfondi des modèles et des approches de modélisation qui pourraient être utiles pour prédire les conséquences de plusieurs menaces sur écosystèmes du point de vue du réseau trophique / écosystème.

n

L’écologie a plusieurs documents de méthodes intéressants: Murray Efford et ses collègues montrent comment il est possible d’utiliser des méthodes de vraisemblance pour estimer les densités d’animaux à partir de réseaux de détecteurs passifs (tels que des réseaux de microphones).  Michael Neubert et al. présentent une nouvelle méthode d’estimation du taux de croissance des perturbations en dynamique transitoire.  Jessica Metcalf et al. appliquent des modèles de projection intégrale au problème de l’estimation du flux d’individus dans les forêts tropicales. Et Grosbois et al. démontrent une nouvelle approche pour estimer la survie / mortalité individuelle taux à partir de données multi-populations.

n

In Conservation Biology Berlund et al. montrent comment les méthodes bayésiennes peuvent être utilisées pour comprendre l’association d’habitat des arbres à partir des enregistrements de présence et des données environnementales.  Finn et al.  comparer les méthodes d’estimation de la variabilité de la taille des populations en vue de prioriser les populations qui sont plus à risque d’extinction à cause de la variabilité. Et Christopher Grouios & amp; Lisa Manne demande si les données d’occupation ou d’abondance sont plus utiles pour prédire la persistance de la population et comment cela influe sur la conception des réserves.

n

Ecology Letters a un article de < a href = "http://www3.interscience.wiley.com/journal/122570090/abstract" target = "_ blank"> Paul Murtaugh comparant des méthodes de sélection de modèles susceptibles d’être d’intérêt général. Mosser et al soutiennent que la densité n’est peut-être pas une mesure généralement bonne de la qualité de l’habitat (en termes de nourriture / ressources), en particulier si un habitat de faible qualité fournit un refuge aux personnes non reproductrices des individus.

n

Enfin, en Biologie systématique Sennblad & amp; Lagergren montre comment l’analyse orthologique probabiliste peut être utilisée pour surmonter certains des problèmes liés à l’identification des gènes orthologues et des produits géniques. Et il y a un débat sur l’utilisation des codes-barres dans le centrage de la taxonomie sur les effets de l’erreur d’échantillonnage sur le modèle utilisé pour délimiter les espèces .

n

n n