Les manchots de magellan, un espoir pour les espèces menacés du monde

La réserve de Punta Tombo, située dans la province argentine de Chubut, en Patagonie, abrite de nombreuses espèces comme les guanacos, une sorte de lama. Mais l’animal emblématique de la région, c’est le manchot de Magellan. Punta Tombo est la plus grande colonie du monde, un million d’individus, qui grâce à la préservation de leur environnement ne sont pas aujourd’hui menacés.
 

Reconnaissable à son ventre blanc et ses deux bandes noires, le manchot de Magellan figure parmi les espèces les plus abondantes de manchots. Selon les estimations, plus d’un million de spécimens vivent sur les côtes de l’Argentine et du Chili dont ils sont originaires. Mais cette abondance ne protège pas l’espèce des menaces.

Chaque année, les manchots de Magellan connaissent même un préoccupant phénomène : des milliers d’individus s’échouent sur les côtes sud-américaines sans que personne ne sache pourquoi. Plus étrange, 75% des spécimens échoués se sont avérés être des femelles. Pour élucider le mystère, des chercheurs japonais et argentins ont mené une nouvelle étude publiée dans la revue Current Biology.

Source = https://www.geo.fr/environnement/pourquoi-des-milliers-de-manchots-de-magellan-sechouent-ils-sur-les-cotes-sud-americaines-194082

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 25 =