L’agroforesterie : Une technique de production des ressources prometteuses et éco-responsable

D’après wikipédia L’agroforesterie est un mode d’exploitation des terres agricoles associant des arbres et des cultures ou de l’élevage mais quels sont les avantages de cette pratique ?

L’association arbres et agricultures présente des avantages considérables notamment dans le domaine de la protection des sols

L’agroforesterie permet la restauration de la fertilité des sols 

Les feuilles des arbres qui tombent restituent de la matière organique car ces feuilles tombent au sol et permette ainsi de créer un fumier organique parfait pour enrichir les sols. La décomposition des racines est aussi un facteur d’enrichissement des sols. On note que 40% de la biomasse d’un arbre revient au sol chaque année. Le cycle vertueux que cela engendre est parfait pour l’enrichissement des sols.
 

agroforesterie-maraichage-fruitiers

L’Agroforesterie améliore les niveaux de biodiversité et reconstitue une trame écologique

La diversité des espèces ligneuses et herbacées améliore la vie des sols où les champignons (mycorhizes) jouent un rôle majeur. Les infrastructures boisées fournissent des habitats et de la nourriture pour un important enrichissement de la flore et de la faune (cultures auxiliaires – abeilles et autres pollinisateurs -, gibier…). Elles contribuent à la restauration des continuités écologiques à l’échelle des territoires.

agroforesterie un champ avec des arbres

Stocker du carbone pour lutter contre le changement climatique

99% de la matière solide de l’arbre provient du CO2 atmosphérique: les arbres sont donc d’excellents puits de carbone. Un frêne mature, par exemple, génère près de 3 kg de CO2 par an. Les arbres aident non seulement à atténuer les effets du changement climatique, mais s’adaptent également en recapitalisant les sols en carbone, source de fertilité. 

Les enjeux

Au-delà de la conduite d’une parcelle agricole, l’agroforesterie fait partie de projets territoriaux (énergie, nourriture …)

  • Gestion de l’eau à l’échelle du bassin versant
  • Augmentation des besoins en bois / concurrence des terres
  • Durabilité de l’apiculture (qualité et diversité des ressources)
  • Continuité et couloirs écologiques
  • Loisirs et activités de plein air (chasse, pêche, randonnée, agrotourisme …

Inspiré de l’association française de l’agroforesterie :

http://www.agroforesterie.fr/definition-agroforesterie.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =